Votre mobile est-il réparable ?

Greenpeace vient d’évaluer les possibilités de réparation des téléphones, tablettes et ordinateurs portables. Résultat : l’industrie de l’informatique a encore de gros progrès à faire pour entrer dans l’ère de l’économie circulaire.

Les évaluations de Greenpeace ont porté sur la facilité d’ouverture des appareils, la possibilité de remplacement des pièces et de la batterie, l’accès rapide et aisé à des pièces détachées, la fourniture d’un manuel de réparation.

(C) AFP

Fin 2016, 7,4 milliards d’abonnements mobiles étaient souscrits dans le monde, soit plus qu’il n’y a d’habitants. C’est autant (ou presque) d’appareils sophistiqués contenant entre autres des terres rares, de l’or, du cuivre… Or, ces concentrés de technologies sont la plupart du temps construits pour avoir une courte durée de vie. En France, 160 millions de produits informatiques sont détenus dans les ménages et entreprises, soit 74 millions de téléphones portables et 86 millions d’ordinateurs et de tablettes. Chaque année, ce stock est nourri d’un flux supplémentaire de 25 millions de téléphones et 10 millions d’appareils informatiques. La durée d’usage d’un téléphone est inférieure à deux ans.

Peut-on stopper cette frénésie de consommation en allongeant la durée de vie de ces précieux outils de communication? Greenpeace a cherché à répondre à la question. L’ONG a examiné 44 appareils les plus vendus dont 26 achetés par ses militants en Chine (10), Allemagne (7) et aux USA (9) pour bien couvrir les différents marchés. Ils ont été confiés aux ingénieurs du site « ifixit », site américain qui aide les gens à réparer leurs biens informatiques et les fournit en pièces détachées. Les évaluations ont porté sur la facilité d’ouverture des appareils, la possibilité de remplacement des pièces et de la batterie, l’accès rapide et aisé à des pièces détachées, la fourniture d’un manuel de réparation. Une note de 0 à 10 a ensuite été attribuée. Les résultats sont consultables sur ce site.

Les téléphones portables

Le meilleur est évidemment le Fairphone avec une note à 8. Le but de cette marque hollandaise est en effet de vendre des mobiles qui tiennent compte de la traçabilité des matériaux utilisés, qui durent longtemps et sont réparables. Les pièces de rechange sont faciles à acquérir et chaque téléphone est vendu avec un manuel de réparation. Les modèles G4 et G5 de LG et la marque chinoise Xiaomi sont aussi bien notés (8/10) pour leur batterie facilement amovible et remplaçable et de nombreux composants peuvent être réparés. La majorité des modèles obtiennent entre 5 et 7 points, certains aspects positifs étant contrecarrés par des freins techniques. Ainsi, si l’écran de l’Iphone d’Apple (7/10) est amovible, beaucoup d’autres pièces sont soudées ou fixées par des vis non standards. Ces marques proposent des pièces détachées qui ne sont cependant pas aisées à obtenir. Enfin, le dernier de la classe, c’est Samsung et ses Galaxy avec 3 points seulement. Pour cette marque, pas possible d’enlever l’écran sans détruire l’appareil. Pire, le Galaxy S8 est encore moins réparable que ses prédécesseurs.

Les tablettes

Quinze tablettes ont été testées. En général, les tablettes sont moins réparables et plus fragiles que les téléphones et les ordinateurs portables. C’est le modèle Elite de HP qui est le mieux noté. Suivent Acer, Asus, Amazon et LG avec un score de 8 bien que Acer et Amazon ne proposent pas de pièces détachées et qu’elles sont difficiles à obtenir chez LG. La majorité des tablettes (Huawei, Sony, HP, Amazon) obtiennent un 7/10, sauf le Sony Xperia Z4 avec un 5. En dessous de la moyenne, on retrouve deux modèles d’Apple et un modèle de Google. Avec un infamant 1/10, la Microsoft Surface Pro 5 ferme la marche. A noter qu’aucun des fabricants de tablettes ne fournit de pièces détachées ni de manuel de réparation. Et seulement trois tablettes ont une batterie facilement amovible et quatre ont un écran remplaçable.

Les ordinateurs portables

Cinq des neuf ordinateurs testés ont obtenu une excellente note, un a la moyenne et trois ont une note basse. 6 modèles sur 9 ont une batterie amovible et un écran pouvant être remplacé. Dell (Latitude E5270) et HP (Elitebook 840 G3) obtiennent la meilleure note. Les deux sociétés proposent des pièces détachées et fournissent un manuel de réparation. Ce que ne font pas LG, Samsung et Acer qui malgré des appareils plutôt vertueux sont donc moins bien notés. Les cancres de la catégorie sont Microsoft (Surface Book) et Apple (MacBook Pro 13 pouces et RetinaMacBook 2017) avec 1/10 seulement. Les composés sont assemblés à la colle forte et ces fabricants ne proposent donc pas de pièces détachées. Si la catégorie s’en tire mieux, note ifixit, c’est parce que les consommateurs attendent d’un ordinateur portable qu’il dure plus longtemps. Une démonstration a contrario que les procédés de fabrication pour des produits à vie longue et réparable existent bien pour tout type d’appareils informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.